Des moments de grâce et de partage avec nos bénévoles au Cambodge

Partir comme bénévole ou volontaire en mission humanitaire est une expérience extraordinaire de partage et d'amour avec des enfants qui ont retrouvé le bonheur de vivre dans un centre d'exception qui est devenu la référence dans le domaine au Cambodge.

Partir en mission humanitaire dans le refuge de l'ONG AVEC n'a strictement rien à voir avec une mission dans un de ces orphelinats misérables ou les enfants traînent leurs peines et leur tristesse, parce que l'environnement dans lequel ils vivent n'est pas fait pour eux, mais aussi parce que la corruption ne leur permet pas de manger à leur faim.

Vous avez une chance sur dix de tomber sur un orphelinat digne de ce nom, qui apporte quelque chose de concret aux malheurs des enfants qu'ils sont censés aider

Pour beaucoup de visiteurs de notre refuge, c'est un grand choque que de découvrir cet endroit qui respire le bonheur de vivre, car ici l'image d'enfants tristes avec le regard vide en prend un sacré coup.

C'est alors qu'ils se demandent pourquoi dans la majorité des orphelinats, l'ambiance chargée de tristesse prend à la gorge dès la première minute et qu'ici dans notre refuge, c'est un endroit où les enfants courent, étudient, jouent et ont le regard qui ne se détourne pas et qui bien au contraire viennent au-devant du visiteur pour lui souhaiter la bienvenue dans un très bon anglais.....

Il est temps de laisser la place à l'éducation et au bonheur et de cesser l'exploitation humanitaire des enfants

Le refuge est un village d'enfants dans lequel les petites filles et les petits garçons cultivent chacun et chacune une petite fleur qui s'appelle l'espoir (nous ne séparons jamais des frères et soeurs, bien que le refuge soit plutôt à l'origine pour l'accueil de fillettes).

Notre refuge a banni dès le début de ses murs la corruption et la médiocratie. Terminé le temps où les enfants sont parqués comme des poussins dans un élevage don le seul objectif est de pouvoir au travers de leur tristesse attirer des parrains et des marraines.

Ce temps est résolu, car les donateurs et les donatrices d'aujourd'hui sont devenus mobiles, ils veulent des résultats, ils se déplacent et viennent voir ce que leur don ont pu apporter aux enfants qu'ils soutiennent. Ainsi il est devenu difficiles aux orphelinats qui pour la plupart sont d'une grande médiocrité et d'un autre temps de justifier la misère affective des enfants qu'ils sont sensée venir en aide.

Soutenir un enfant pauvre dans sa famille, plutôt que de le déraciner en le plaçant dans un orphelinat

Nous ne rentrerons pas non plus dans le détail des orphelinats qui n'accueillent pour la majorité que des enfants ayant encore leurs parents et qui ne comprendront jamais pourquoi leurs parents pauvres les ont abandonnés uniquement grâce aux promesses non tenues par des orphelinats sans scrupule. Cela est en train de changer, mais très lentement sous l'impulsion des autorités qui se sont rendu compte de tous ces abus.

Aujourd'hui il est devenu normal de soutenir un enfant pauvre au sein de sa famille, même si sa mère est veuve ou abandonnée par son conjoint. Il suffit d'aider directement le parent en difficulté et parrainer la scolarisation pour rendre un enfant heureux. Nous n'avons jamais séparé un enfant d'une mère pauvre qui aime son enfant, car pour nous cela serrait une erreur impardonnable.

Pour aider des enfants orphelins, abandonnés ou subissant des abus sexuels ou de la violence, il faut être capable de les localiser

Beaucoup d'organisation humanitaire ne sont pas capables de localiser les enfants qui en ont vraiment besoin, car pour pouvoir faire cela, il faut tisser un réseau, dans les villages, dans les écoles et auprès des chefs de villages et chefs de commune. C'est un travail titanesque, mais c'est la base de toute action humanitaire sérieuse. Il faut intervenir dans des villages ou des maladies comme la tuberculose ou la malaria et le manque d'infrastructure de soin font encore de nombreux morts. La plupart du temps quand vous demanderez à une association comment ils font pour localiser les enfants qui en ont vraiment besoin, ils auront pour vous une réponse évasive et probablement aucune photographie de leur intervention au coeur de la misère. Là où les enfants risquent le plus de terminer dans un bordel.

Le temps des orphelinats remplis d'enfants malheureux est révolu

Le temps des orphelinats ou des centres de protection performent est enfin venu et pour cela ils doivent développer une infrastructure éducative de premier plan et armer les enfants pour qu'ils puissent se battre à leur sortie de l'institution. Un enfant doit à sa sortie être confient en ses capacités, en ce qu'il a appris durement pendants de longues années. Un enfant doit recevoir de l'amour, de la nourriture en suffisance et surtout les personnes qui l'entoure doivent lui parler de la vie, du monde du travail et expliquer pourquoi il est nécessaire d'étudier très dur pour avoir une chance de sans sortir.

Quand la corruption empêche de faire du bon travail

La corruption va très loin dans certains orphelinats, il y a le personnel qui cherche à gagner de l'argent sur le budget nourriture et qui fait que les enfants de ces orphelinats souffrent de la faim et l'indifférence et l'incompetense du personnel d'encadrement fait le reste, il produit des enfants malheureux qui n'auront pas confiance en eux et qui le reste de leur vie seront des ombres, sans ambition, sans espoir de changement, ils baisseront la tête toute leur vie devant la fatalité de la misère.

Ainsi donc, et pour en revenir à notre article qui est sensé parler de villégiature, les vacances sont pour nous un merveilleux outil pédagogique ou les enfants apprennent énormément des jeunes bénévoles qui sont pour la plupart de brillantes universitaires qui ont beaucoup a apporté aux enfants.

Partir comme bénévole pour trouver un sens à sa propre vie

Ce qui est intéressant, c'est que les bénévoles viennent en grande partie au refuge pour trouver un sens à leur propre vie. C'est un processus tout à fait normal et nous sommes toujours heureux de découvrir par exemple une bénévole introvertie qui semble renaître à la vie après trois mois de mission.

La raison de ce changement vient du contact et de l'expérience que nos bénévoles ont avec les enfants du refuge. Nos bénévoles pensaient découvrir des enfants meurtris par les drames de leurs vies et elles découvrent que ces enfants qui ont connu pour certains la torture et le viol sont habités d'une force positive incroyable.

C'est ainsi que de cette extraordinaire rencontre entre des jeunes venant de pays riches et des jeunes d'un pays pauvre se trouvent des points communs et fusionnent au travers de mille activités pendant des vacances qui resteront gravées dans le coeur de tous et de toute.

 

En partage avec vous, de quelques photographies de ces moments de bonheur entre nos bénévoles et les enfants de notre refuge.

  • Patricia Oger a créé la ludothèque de notre refuge, elle organise également chaque année l'intervention du ludothécaire qui vient chez nous en stage pour trois mois

 

Newsletter

S'abonner

Soyez les premiers à recevoir les News sur les enfants que nous protégeons.
captcha 
Nous ne vendons ou ne partagerons jamais vos données avec qui que ce soit.

Au coeur de notre action

  • 1

Recherche

  • 1
  • 2